• Pfiou, ça y'est, je me suis remise de mes émotions. Tout ce temps direz-vous? Maaais non! Certes la réception des cds a été un grand moment, mais quand même!!

    Je reviens ici avec de bonnes et de mauvaises nouvelles. Je commence par laquelle comme dirait l'autre? Bah, allez, soyons bon prince, la bonne...

    — Alors voilà, dans quelques semaines, nous partons de nouveau jouer en Allemagne, à Francfort cette fois-ci, dans un festival bien nommé Glühweinmassaker. Quésako? Alors si je traduis, c'est le festival du Massacre de vin chaud. Non Maman, nous n'allons pas dans une réunion sataniste, don't worry! Il s'agit d'un festival organisé par Iso Herquist , que nous avions rencontré en août dernier à Gross Umstadt. Il nous invite donc à nous produire le 6 décembre, jour de la Saint-Nicolas (héhé, du vin chaud, du pain d'épices, des frites... aaaaaah, c'est donc ça!).
    Nous jouerons une petite heure, au milieu de trois autres groupes: funk avec Captain Overdrive (y'a du niveau purée ) , alternatif avec Kaufmann (mes chouchous) et heavy-metal-mega-death-all-punk-grunge (pour conclure la soirée sur une note énervée!)
    Bon alors au milieu, le ukulélé sera un peu conceptuel, mais au moins, le public découvrira plein de choses ce soir-là :-)

     — Autre bonne nouvelle, nous jouerons le 21 février avec le C.U.L. (Collectif de Ukulélé Lillois) , à Lille au Salséro. Un bar où la bière est bonne et les serveurs sexys (Ben oui Beng, fallait pas me lancer sur ce sujet!)

    Voilà. Alors, la mauvaise nouvelle me direz-vous? Et bien, la mauvaise nouvelle, c'est que pour l'instant, pas de concert prévu à Paris (et encore moins en Auvergne.... bouh). On y travaille, on vous jure qu'on y travaille. On vous tient au courant dès qu'il y a du nouveau: une date sympa pour fêter tous ensemble la sortir du cd et danser sur des musiques folles en tapant sur des bambous pour être le numéro 1. Surtout qu'on a des nouvelles chansons, héhé! Deux sont déjà sur le cd, mais d'autres suivront!!


    votre commentaire
  • On l'attendait avec impatience. Voilà, le nouveau Thomas Fersen est dans les bacs depuis hier. Le porte-drapeau du ukulélé français (et oui, n'en déplaise à certains, je préfère Fersen à Julien Doré huhu). Pour patienter, on se mettait dans les oreilles le best of de poche Gratte-moi la puce, all ukulele made, un bon Fersen, intimiste, un peu moins excentrique et un peu plus reposant que certains de ses précédents cds.

    Host unlimited photos at slide.com for FREE!

    Trois petits tours a pas mal d'avantages dans sa botte.
    — D'abord, il a été composé au ukulélé. Evidemment, vous me direz, elle n'est pas très objective la Ginette. Oui, et alors?
    — Ensuite, il y a deux morceaux que j'affectionne particulièrement. Le titre Ukulélé (en écoute) évidemment et puis Les mouches. Si si. Parce qu'il s'agit d'une mouche, auvergnate de souche. Et ça, ça madâme, ça ne s'invente pas!
    — Enfin, la réalisation est soignée, fine, touchante. Y'a un truc quoi! (Il faut dire que c'est le Québécois Fred Fortin qui est à la réalisation, ça ne gâche rien. Sont fort les cousins. M'enfin!)

    En promo un peu partout pour lancer l'objet, Fersen est revenu sur son amour pour le petit instrument à RTL (ouais... Bon ça va, j'ai fait une infidélité à Inter... Et quelle infidélité!). Il était invité hier chez Laurent Boyer (allez-y, brûlez-moi!). Je vous retranscrits son ode au ukulélé...
    "Le ukulélé est un instrument charmant. C'est une petite guitare (rhaaaaa!), enfin ce n'est pas accordé pareil (ouais, rattrape-toi) mais c'est beaucoup plus simple à jouer que la guitare. Je le recommande à tous ceux qui veulent faire de la musique, c'est très séduisant. Et puis c'est un instrument de paresseux (oui c'est vrai...) parce qu'on peut en jouer dans son lit, ce n'est pas encombrant.
    Quand je voyage je le mets dans ma valise. C'est toujours un petit moment de partage avec le douanier. L'étui ressemble à un étui de mitraillette. Au début, le douanier est toujours un peu suspicieux. Et puis après on ouvre, et là c'est Noël!"

    Pour raconter ces grands moments de solitudes, écoutez attentivement Ukulélé.

    Bonjour douanier je suis le barde, relève ta hallebarde
    Ce petit bagage ce petit étui, ce n'est pas celui d'un tueur à gages
    C'est ma crevette mon têtard mon avorton de guitare
    c'est ma guitare porte clé, c'est ma guitare de poupée

    UKULELE

    Bref, un très bon Fersen à mon goût, avec des harmonies, des sonorités et des atmosphères jamais entendues chez lui. J'adore le côté Eddy Mitchell qui règne dans Les mouches (genre "c'était la derrrnièèère séance, avec la guitare slide derrière"). Mais bon, ça, einh, nous ne sommes pas tous égaux face à la banane d'Eddy.


    2 commentaires
  • Un petit post rapide pour vous signaler la mise en ligne de l'album photo consacré à notre voyage en Allemagne. Les photos de concert sont toutes signées Amankaï Araya.

    2 commentaires
  • Encore elle? Oui oui, mon intention est louable, je sais bien.

    Je vous parlais dans le billet précédent de notre rencontre avec Bosko et Honey, deux Australiens voyageurs. Vous trouverez ci-dessous une petite video de leur musique. Personnellement, j'adore, tant la technique (et bien y'a du boulot, ma pauv' Ginette) que les airs joués par le couple. Allez faire un petit tour sur Youtube si le coeur vous en dit, on peut suivre leur périple en chanson.
    Voici leur site internet.

    1 commentaire
  • Bon ok,

    j'ai fauté. Oh oui, "flageolet" moi! Pas de résumés de ce week-end trépidant (cette journée plus exactement...hum) à Nantes pour le premier Festival de Ukulélé... de Nantes! C'était déjà il y a une bonne paire de journées, mais vous savez bien que le temps passe comme une voiture.
    Alors bon, voilà, je prends quelques minutes pour écrire quelques mots. C'était chouette, c'était super, c'était drôle et attendrissant. Enfin, c'était une belle aventure. Il y avait une grande scène qui faisait peur, du public gentil et attentif. Une tripotée d'organisateurs passionnés et des fondus de ukulélé que quand ils jouent j'ai même envie de ranger mon ukulélé au placard tellement ils font des trucs incroyables avec leurs doigts (....euh.. leurs doigts, sur le ukulélé j'entends einh!)
    Comme les choses étaient vraiment bien faites, nous avons eu tous droit à notre petite présentation vitaminée et drôlement sympa de la part de l'ami Moussa (quoii!!! Vous ne connaissez pas Moussa Compagnie??? .. pfff...). Je vous la mets là, car comme les choses étaient décidément bien organisées, et ben on a eu le son de toute notre prestation... (et j'ai même pu entendre ma voix chevrotante de grand-mère stressée sur la première chanson).

    Voilà, les photos devraient suivre, mais il y en a tellement à télécharger que je pédale depuis trois jours pour founir l'électricité nécessaire au téléchargement. Vive les serveur Free et les Livebox! (hum)!

    Tant que j'y suis. Bah viendez aux Trois Arts ce vendredi applaudir les Haricots Libres. Je serai en première partie, accompagnée d'Adrien Mallamaire. Ça va swinguer, ouuuh yeah! 


    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique